Archives de catégorie : Personnages

Créer un attachement à votre personnage

Est-ce que le lecteur va apprécier mon personnage ? 

C’est une question que l’on s’est tous déjà posés. Et nous remercions dores et déjà Aeliana pour sa question sur notre Discord pour sa question qui nous a amené à cet article.

Provoquer des réactions

Le plus important pour votre personnage n’est pas forcément d’être aimé par votre lecteur, mais bien de susciter de la réaction. Qu’il le déteste, qu’il l’aime, qu’il le fasse rire, qu’il le trouve absurde, peu importe, l’important reste de provoquer des réactions à votre lecteur.

Pour cela, vous avez un bon nombre de leviers afin de provoquer votre lecteur.

Caractériser ses personnages

Depuis au moins aussi longtemps que la littérature existe, on ne cesse de s’attacher aux personnages qui nous marquent. Et s’ils nous marquent, c’est parce que leurs traits respectifs souvent exagérés nous permet de saisir rapidement quel type de personnage il est. Souvenez-vous notamment de Candide, pour ceux qui l’ont lu, pour les autres, dites-vous juste que vous avez un personnage qui représente la naïveté incarnée. Forcément, il se distinguera et vous vous en souviendrez longtemps. 

Pour prendre des exemples plus contemporains et en dehors de l’humour, Hermione Granger dans Harry Potter se distingue dès le début par le côté agaçant de la première de la classe. Une fois cela fait, on découvre de plus en plus la profondeur du personnage, ses engagements, son intelligence, sa personnalité et ses actes.

Le physique, s’il est à décrire, ne sera jamais la chose la plus importante. 

Ce qui caractérise votre personnage sera donc :

  1. Un trait principal marquant fortement votre lecteur de prime abord.
  2. Une personnalité qui se distingue à travers ses interactions.
  3. Un défaut (ou plusieurs) qui fait de votre personnage quelqu’un d’unique.
  4. Une aptitude (ou plusieurs) qui fait de votre personnage quelqu’un d’unique.
  5. Des actes forts, qui feront ressortir tous les points précédents dans une idée de cohérence.

L'identification aux personnages

Il s’agit d’une arme très forte à laquelle vous pouvez faire appel. Nous sommes tous beaucoup plus réceptifs aux personnages qui nous ressemblent (ou qui ressemblent à des personnes qu’on apprécie) en tant que lecteur. Un personnage tête en l’air et rêveur aura tendance à plaire d’autant plus aux rêveurs. Cela est effectivement à considérer comme un élément de choix pour la caractérisation de vos personnages, mais peut aussi se révéler être un grand plus pour des lecteurs qui seront totalement conquis.

L’identification n’est cependant pas obligatoire et est à considérer comme un plus. Si votre personnage provoque des réactions et que le contexte explique son cheminement, alors votre lecteur s’attachera de toute façon.

Créer un contexte propice

Dans la majorité des genres littéraires, nous allons retrouver notre personnage dans une situation compliquée. Cette situation est à exploiter au maximum afin de faire s’attacher au personnage : n’hésitez pas à démontrer ses problèmes et la centralité du personnage dans ces derniers. Cela vous permet de créer une empathie autour de votre personnage.

Attention à l’excès d’empathie : l’excès d’orphelins ou de contextes amoureux hyper complexes sont des choses vues et revues, à utiliser seulement si vous avez de bonnes raisons de le faire. 

Votre choix de narration est également important par rapport à votre contexte. Une narration à la première personne peut sembler plus simple mais un décor mieux planté et un contexte mieux expliqué peut aussi jouer en la faveur de votre personnage car on n’aura pas l’impression d’un apitoiement. Vous pouvez même faire parler d’autres personnages à son propos afin d’introduire le contexte : les choix sont multiples.

Créer des dilemmes moraux

Tous les personnages ne sont pas tout noir ou tout blanc. Il faut oser mettre des décisions difficiles dans les mains de vos personnages. Le lecteur connaît votre personnage et se doute souvent fortement de sa décision, mais continue de croire à une autre décision qu’il penserait plus juste. 

Nous entrons ici en plein dans la catharsis. L’idée est de titiller les pulsions et les émotions de votre lecteur en le faisant réagir en allant vers un interdit, vers un mal. Bien sûr, cela n’est pas toujours nécessaires, néanmoins, cela vous permet de poser des questions fortes au lecteur qui s’est identifié.

Mon astuce perso...

Je dis astuce personnelle car je l’expérimente, mais j’ai déjà vu beaucoup d’auteurs agir de cette manière : calquer ses personnages sur des amis, proches ou autres que l’on connait très bien et que l’on trouve intéressant(es) fonctionne très bien. Cela permet d’avoir des personnages à la fois complexes et totalement crédibles.

L'évolution des personnages

Un personnage doit progresser sur la longueur pour être apprécié. Là encore, attention au dosage et à la cohérence. Pour que votre personnage évolue, il doit se passer des événements qui le marquent particulièrement. 

Apprendre de ses erreurs, persister, changer sont autant de possibilités selon la personnalité de votre personnage, dans tous les cas, gardez en tête que le tout doit être cohérent : mettez-vous à la place de votre personnage.

 

En conclusion, retenez bien que sur un temps long, vous avez de grandes chances à ce que le lecteur s’attache à votre personnage.

À retenir !

  • Attention à deux gros écueils : le manque de caractérisation du personnage et le manque de cohérence du personnage
  • Faites réagir votre lecteur en caractérisant vos personnages et en les mettant en difficulté
  • Vos personnages doivent être uniques, personne n'a envie de lire la vie de Monsieur tout le monde
  • Votre personnage principal doit se dépasser sur la longueur pour rester dans le cœur de vos lecteurs